Que savoir sur l’import/export de sa formalité aux pays les plus performants ?

La Banque mondiale a instauré de nouveaux critères dans son nouveau rapport « Doing Business 2016 », qui compare la facilité de faire des affaires dans 189 pays, pour évaluer la compétitivité des pays par rapport au commerce transfrontalier et aux formalités à accomplir en matière d’export et d’import. Etat des lieux des pays les plus performants en la matière.

5 pays européens dans le top 10 général. Au niveau global du rapport « Doing Business 2016 », on retrouve 5 pays européens classés dans le top 10 des pays où il est le plus facile de faire des affaires.  Il s’agit du Danemark (numéro 3), du Royaume-Uni (en sixième position), ainsi que de trois autres pays scandinaves (Suède, Norvège et Finlande), classés respectivement à la 8ème, 9ème et 10ème place. Des pays où il existe de nombreuses opportunités d’affaires.

Mais si l’on se base sur le seul critère de la fluidité du commerce transfrontalier, on retrouve les principaux pays de l’UE au même niveau avec des pays tels que l’Autriche, la Belgique, l’Espagne ou la France qui sont aux premières places. Sur ce seul critère, l’Allemagne ou le Royaume-Uni réalisent cependant des performances moindres (respectivement 35ème et 38ème). Un classement qui s’explique par les efforts de certains pays tels que la France pour simplifier leurs opérations douanières.

Les nouveaux critères de la Banque mondiale. 

Trois critères principaux ont été utilisés pour évaluer le commerce transfrontalier : le délai et le coût des formalités administratives pour les documents durant la manutention au port ou à la frontière, les procédures douanières et le transport domestique.

 La Banque mondiale a également introduit de nouveaux critères concernant les importations et les exportations. Les importations comparées par pays portent ainsi sur un même produit standard courant manufacturé (pièces automobiles), tandis que pour les exportations, il s’agit de faire une comparaison des avantages de plusieurs produits par rapport aux principaux partenaires commerciaux. En outre, le mode de transport ne se limite plus au seul transport maritime, mais à celui le plus utilisé.

L’Union douanière européenne, quelle importance ?

Comme l’explique le rapport, les formalités à accomplir pour les opérations d’import-export sont beaucoup plus rapides quand il existe des unions douanières. Cela est particulièrement flagrant pour l’Union douanière européenne. Les chiffres sont à ce titre significatifs : un Etat de l’UE exportant vers un autre pays membre de l’Union compte ainsi un délai de moins d’une heure pour réaliser les formalités administratives (contre 2 heures avec un Etat non membre de l’UE). Et quant aux procédures douanières, le délai moyen est de seulement 3,5 heures pour les opérations intra-UE contre 20 heures pour celles réalisées avec un pays non membre de l’UE. Un argument qui milite fortement en faveur du commerce intra-UE.

RationalFX accompagne les clients en import/export de nos partenaires (cabinet comptable, gestion de patrimoine et bien d’autres proposant des solutions liées à leur problématique de change en les aidant à couvrir le risque de change, élément impactant directement les marges de nos clients. Nous mettons en place des solutions adaptées aux méthodes de chacun, de la couverture à terme aux paiements internationaux simples et rapides. 

 

Pour un conseil personnalisé, appelez-nous au 03 59 36 04 50.