L’incertitude liée au Brexit pèse sur la Livre

Le 24 juin 2016, l’Union Européenne a subi le retrait de l’un de ses pays membres historiques. Le Royaume-Uni décidait alors, à l’aide d’un peu plus de la majorité de ses votants, de sortir de l’Union du vieux continent et nourrit l’inquiétude des marchés et de ses partenaires.

Ainsi, la Livre Sterling perdait 8% de sa valeur contre l’Euro en moins de 48 heures. Du jamais vu pour une monnaie aussi forte que celle de la Couronne.

Si cette situation fut exceptionnelle, les marchés se tendent, deux années plus tard, à quelques mois seulement de la date effective du Brexit, en mars 2019 prochain. Ces deux années ont été marquées par des négociations houleuses entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne, tentant tous deux de se séparer dans les meilleures conditions possibles de chaque côté.

Si Theresa May essaie tant bien que mal de promouvoir l’idée d’un « Soft » Brexit, elle peine à rassurer et à être appuyée par sa Nation et même son parti.

Alors qu’au gré de ces dernières semaines, les étapes semblent s’accélérer entre les deux parties, les investisseurs du Forex ne savent pas vraiment quelle monnaie privilégier tant l’incertitude sur les conditions du Brexit sont réelles.

Cette situation permet à l’Euro de se maintenir très fort contre la Livre Sterling, à des niveaux que l’on n’avait pas vus depuis plus d’un an.

Cette incertitude est due au fait que personne n’arrive à donner une vision claire de ce que sera le Royaume-Uni sans l’Union Européenne, et que personne au sein même des instances anglaises n’arrive à s’entendre. Theresa May fait face à de nombreuses menaces, de nombreuses démissions. Dernièrement, ce sont B. Johnson, ministre des affaires étrangères et D. Davis ministre… du Brexit, qui ont annoncé quitter le navire après avoir avoué ne pas réussir à s’entendre avec leur cheffe du gouvernement.

Les pressions s’accélérant pour la Numéro 1 du Parlement, allant jusqu’à l’évocation d’une éviction provenant de son parti, T. May se voit forcer de durcir ses positions et négociations avec le Vieux Continent.

C’est alors qu’une majeure partie du peuple britannique est favorable à un nouveau référendum que les deux parties n’ont jamais été aussi proches d’un « No Deal » pour le Brexit.

En effet, l’Union Européenne ne fera pas plus de fleurs à son ancien Pays Membre tandis que ce dernier essaie de lui forcer la main.

Si aucun accord ne venait à être trouvé, cela pourrait s’avérer délicat pour les instances britanniques, qui commencent déjà à rapatrier des stocks en tous genres (nourriture, médicaments…) s’ils devaient finir isolés du continent.

Ceci explique que la paire EUR/GBP est très forte actuellement et que cette situation devrait perdurer tant qu’il n’y aura pas de plan clair et défini pour le Brexit. A suivre donc les prochains rebondissements qui nous amèneront au 29 mars prochain, avec une nouvelle tendance évidente pour la paire à la clé.

A ce titre, l’équipe de RationalFX se tient à la disposition des acteurs du FOREX depuis sa salle des marchés basée au cœur de Londres pour les accompagner au mieux dans leurs transactions en devises, en leur fournissant l’expertise dont ils ont besoin pour élaborer leurs stratégies de change.