Import et export : quels sont les pays les plus performants en terme de formalités douanières ?

Un comparatif de la compétitivité des pays par rapport au commerce international est disponible pour les importateurs et exportateurs.

Il s’agit d’un comparatif mesurant la facilité de faire des affaires dans 189 pays, évaluant ainsi leur compétitivité par rapport aux formalités à accomplir en matière de commerce international.

5 pays européens dans le top 10

5 pays Européens sont dans les 10 pays des plus en train à faciliter le commerce à l’international. Il s’agit de trois pays scandinaves (Suède, Norvège, et Finlande / respectivement 8ème, 9ème et 10ème), du Royaume-Uni (6ème position) ainsi que du Danemark (3ème position).

D’autre part, si l’on prend en considération le seul critère de la fluidité du commerce transfrontalier, on retrouve les principaux pays de l’UE (France, Espagne, Belgique et Autriche. Un classement qui s’explique par les mesures douanières simplifiés par les efforts de pays tels que la France.

Les nouveaux critères de la Banque mondiale.

Les trois critères de premiers plans utiles pour cette évaluation du commerce transfrontalier sont les suivants :

  • Le premier concerne le délai et le coût des formalités administratives pour les documents lors de la manutention au port/frontière/
  • Le second concerne les procédures douanières à respecter
  • Le troisième concerne les transports domestiques

De nouveaux critères ont été introduits par la banque mondiale :

Les importations comparées par pays se font par rapport à un même produit standard manufacturé (ex : pièces électroniques), alors que pour les exportations, on comparera les avantages de plusieurs produits par rapport aux principaux acteurs durant la totalité du processus (de sa création sa commercialisation)

L’importance de l’Union douanière européenne.

Le rapport explique donc que les formalités à accomplir pour des opérations d’import-export sont plus rapide lorsqu’il existe des unions douanières. Ceci se remarque particulièrement pour l’Union Européenne. Un état de l’UE exportant vers un autre pays membre compte un délai de moins d’une heure pour remplir les formalités administratives (contre 2 heures avec un Etat non-membre).

Quant au procédures douanières, Plus de 3 heures pour des opérations entre pays membres contre 20 heures pour celles qui concernent un pays non-membre de la zone Euro. C’est un Argument de taille en faveur d’un commerce intra-Européen.  D’après la Banque mondiale, l’instauration des nouveaux critères a déjà été mention depuis la publication de son dernier rapport « Doing Business 2016 ».