Brexit, un espoir qui renaît.

EUR

Vendredi, la Zone Euro a pu assister à la réunion des ministres des États membres de l’UE qui ont pris la décision de retirer la Suisse de sa liste des paradis fiscaux. Suivi par le discours de De Guindos de la BCE qui a abordé le sujet des possibles effets secondaires de la future baisse des taux.

Pour ce début de semaine, nous attendons les chiffres de la Production industrielle européen qui mesure la variation de la valeur totale, ajustée à l'inflation, de la production des fabricants, mines et services publics.

GBP

En cette fin de semaine, aucunes données économiques sont sorties du côté Anglais. Mais la Livre Sterling s’est appréciée face à l’euro, en ce Vendredi. Suite aux négociations entre Boris Johnson et le Premier Ministre Irlandais, Leo Varadkar lors de leur rencontre Jeudi dernier. Les deux dirigeants ont dit « qu'ils pouvaient voir un chemin vers un possible accord », cela renforce l’idée d’un potentielle Soft Brexit.

Aujourd’hui, une journée relativement calme pour le Royaume-Uni mais nous attentons en fin de journée le Premier ministre britannique Boris Johnson qui va s'entretenir avec la chancelière Allemande Angela Merkel, Emmanuel Macron et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker afin de discuter sur la thématique des futurs accords sur le Brexit.

USD

Vendredi, l’Oncle Sam nous a fait part des chiffres sur les imports et exports des États-Unis qui sont sortis bien mieux que ceux espérés du côté des importations contrairement à ceux des exportations qui ont vu une légère baisse. Nous avons aussi pu suivre les trois discours de trois membres du FOMC : Kashkari, Rosengren et Kaplan sur les sujets de la future politique monétaire Américaine comme et notamment la future baisse des taux.

Aujourd’hui, nous aurons seulement le droit à la balance du budget fédéral des États-Unis sinon une journée relativement est attendu coté US.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

11h00: Production industrielle (EUR)
20h00: Balance du budget fédéral (USD)