Boris ratifie enfin son accord

EUR

Hier, le taux de chômage en zone euro a été publié à 7.5% comme anticipé. Cependant, la balance commerciale en Allemagne a montré des signes de faiblesses notamment dû à un recul du rythme de ses exportations.

Ce matin, les données sur la production industrielle en France et en Espagne sont sortis meilleurs que les prévisions sans pour autant impacter l’euro.

GBP

Ce jeudi, le gouverneur de la Banque d’Angleterre Mark Carney a exprimé ses doutes sur la croissance économique au Royaume-Unis. Face à l’incertitude du Brexit la banque centrale se tient prête à soutenir son économie en révélant qu’elle n’hésiterait pas à réduire ses taux directeurs.

Les membres du parlement britannique ont adopté à la majorité le projet de loi de retrait ouvrant la voie à un Brexit ordonné pour le 31 janvier.

Silvana Tenreyro, membre du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre s’exprimera ce matin à Westminster sur les prévisions quant au marché du travail.

USD

Avec la possibilité d’un conflit entre les Etats-Unis et l’Iran qui s’éloigne, l’attention des investisseurs s’est portée hier sur un autre événement majeur : le futur accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Dans ce contexte économique positif, le dollar s’est renforcé.

Aujourd’hui, la journée risque d’être agitée. Le billet vert devrait être impacté dans l’après-midi par les chiffres concernant le marché de l’emploi américain. En effet, nous attendrons le nombre de créations d’emplois dans le secteur non-agricole (indicateur majeur pour jauger de la santé économique américaine) ainsi que le taux de chômage du mois de décembre.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30: Création d’emploi dans le secteur non agricole (USD)
14h30: Taux de chômage (USD)