18/07/2018 - Quand l'Union Européenne répond aux menaces de Trump en signant un accord historique avec le Japon

EUR

Nous avons assisté hier à une journée très calme du coté de la monnaie unique qui aura subit les variations des autres monnaies majeures.

Seul évenement notable, l'accord de libre échange signé entre le Japon et l'Union Européenne, faisant tomber de nombreuses barrières douanières et tarrifères et créant la plus large zone d'entente économique au monde. Cet accord ayant été initialisé en 2013, de longues négociations auront été nécessaires pour aboutir à un protocole qui convienne aux deux parties.

GBP

Comme toujours depuis maintenant plusieurs mois, le sujet principal qui impacte la valeur de la livre aura été le Brexit et les négociations qui tournent autour.

Hier, M. Carney, Gouverneur de la Bank of England, a réitéré ses avertissements concernant les effets négatifs qu'auraient un hard-brexit ou un accord partiel. S'agissant d'un discours devenu classique venant de la Banque Centrale Britannique, ce dernier n'a pas réellement fait varier le Pound.

L'évenement qui aura été le plus significatif pour le Royaume-Uni sur la session d'hier aura été l'amendement du gouvernement rejeter par le parlement, concernant l'accord global avec l'Union Européenne sur la santé. Ce rejet inquiète encore un peu plus les investisseurs quant au futur de la Grande Bretagne et de sa monnaie.

USD

La journée d'hier aura été l'une des plus profitable de ce mois de juillet pour le billet vert. Les évenements tant politiques qu'économiques auront favorisé un regain de valeur du dollar.

La visite officielle de Trump à Helsinki se sera terminée par des déclarations rassurantes, stipulant que cette rencontre avec le Président Russe aura été l'une des plus réussie de sa première moitié de mandat. Ces propos auront rassuré les marchés qui redoutaient qu'une crises géopolitique ne vienne s'ajouter à la guerre économique entamer avec la Chine et l'Europe.

Le discours du Président de la FED sera venu animer la fin de session européenne. Ses prévisions pour l'économie américaine ainsi que sa volonté affichée de continuer l'augmentation graduelle des taux directeurs auront permis de relancer une phase acheteurse sur le dollar. Un regain de confiance dans le greenback qui se retrouve dans les un pourcent qu'a prit le dollar index (qui mesure la performance de l'USD face à un panier de devises).

Aujourd'hui seuls les chiffres du marché de l'immobilier devraient être assez important pour impacter la valeur du billet vert.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

09:30 - IPC du mois de juin (GBP)
10:00 - IPC du mois de juin (EUR)
14:30 - Permis de construire (USD)
16:00 - Déclaration de Powell, Président de la FED (USD)