11/09/2017 - L’ouragan Hurricane Irma menace le dollar

USD

Le dollar a connu une fois de plus une journée négative tant sur le plan monétaire que politique. Bill Dudley, président de l’antenne de la FED à New York, qui semblait particulièrement optimiste pour une hausse des taux directeurs américains il y a peu, a fait machine arrière la nuit dernière. Alors même que les gouverneurs de la banque Centrale Européenne semblent préoccupés par l’appréciation de l’euro et font en sorte de ne pas donner de signes positifs à une hausse des taux, le dollar ne peut en profiter et continue à céder du terrain.

EUR

L'euro était en légère hausse vendredi face au billet vert, toujours consolidé par les perspectives de changement de politique monétaire européenne tandis que le dollar continue de se déprécier suite aux turbulences politiques et climatiques aux USA. Certains chiffres économiques américains restent tout de même positifs avec un crédit en consommation en hausse de 7 milliards en Juillet.

GBP

Ce vendredi, certaines données économiques d’outre-manche ont favorisé la légère expansion de la livre. Si la production industrielle et les prévisions d’inflation sont tombées comme prévu, la production manufacturière est tombée bien mieux que prévue et réconforte ainsi les investisseurs sur la santé économique du pays. 

Cet élan est confirmé par la balance commerciale qui est également tombée meilleure que les anticipations des économistes. La livre a donc poursuivi son expansion à la fois face au dollar et à la monnaie unique. 

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

08:00 Discours de Benoit Coeuré (EUR)