09/10/2017 - L'Europe rythmée par les tensions politiques

USD

Après une reprise de force, aidée par les commentaires de certains responsables de la réserve fédérale américaine favorable à une hausse des taux fin 2017 et en 2018, la devise américaine a accentué son ascension vendredi dernier avec une baisse du taux de chômage et une hausse du salaire moyen.

Vendredi soir la journée s’est achevée sur une salve de discours de responsables de la Fed, parmi eux, William Dudley, président de l’antenne de New York, a affirmé que la baisse du dollar et un taux de chômage qui a touché son niveau le plus bas depuis 2001 plaidaient pour la poursuite du resserrement monétaire entamé en 2015.

EUR

La devise européenne restait sous la pression d’un regain d’incertitude politique  suite à la situation actuelle en Espagne, après le référendum sur l’indépendance en Catalogne. 

Le gouvernement espagnol a annoncé avoir adopté un décret permettant la simplification de la procédure de changement de siège social pour les firmes catalanes qui souhaitent partir suite à cette situation de crise. 

GBP

La monnaie d’Outre-Manche fut, ce vendredi, le sujet d’inquiétudes politiques au Royaume-Uni.

Les raisons de la chute de la livre sterling, sur l’EUR/GBP et l’USD/GBP montrent que la raison est locale : la confiance dans la première ministre Theresa May est au plus bas. 

« La livre a fait la culbute après la fin du congrès du Parti conservateur » a commenté Mr Lawler, analyste chez London Capital Group.  

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

08:00  Production industrielle Allemagne (EUR)
18:00  Discours de Lautenschläger, de la BCE (EUR)